27.10.10

A la campagne pour quelques jours


"La morale la meilleure, - En ce monde où les plus fous - Sont les plus sages de tous, - C'est encor d'oublier l'heure. "

Paul VERLAINE (1844-1896)

24.10.10

23.10.10

Tout ça c'est la faute à LA CRISE

mais quelle est donc cette horrible bête descendue du ciel pour punir le plus horrible des péchés des hommes!!

la bête du Gévaudan

VOIR:
"La crise du capitalisme financier ou la finance contre l'humanité"
 en cliquant sur le titre

20.10.10

petites bribes de réalité

La retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l'UE a été approuvée !!!!

http://www.dorffer-patrick.com/article-union-europeenne-retraite-a-50-ans-avec-9-000-euros-par-mois-45900777.html

Cette année, 340 fonctionnaires partent à la retraite anticipée à 50 ans avec une pension de 9.000 Euros par mois.
www.lepoint.fr/economie/les-retraites-en-or-de-l-europe-19-05-2009-344867_28.php

18.10.10

document

MEDIAPART
Article offert : Retraite : la joint-venture des frères Sarkozy contre les régimes par répartition

Les grands opérateurs privés sont convaincus que la réforme des retraites va conduire à l'asphyxie financière des régimes par répartition et favoriser les systèmes par capitalisation. C'est le calcul que fait le patron du groupe Malakoff Médéric, un certain... Guillaume Sarkozy. Il va créer une société commune avec la Caisse des dépôts et la CNP. Parti pris contre une privatisation qui ne dit pas son nom.

 cliquer sur le titre pour lire l'article

17.10.10

on ne peut pas toujours faire

Mais encore regarder ceux qui marchent dans les rues
Ecouter le bruit des paroles en lutte
Espérer la complicité d'un peu de soleil
Et scruter le ciel





derrière ce gros nuage

un petit nuage rosé   s'échappe et s'élève

d'autres arrivent en renfort


et puis c'est un nouveau jour qui recommence 

13.10.10

Document

Les dix stratégies de manipulation de masses

Noam Chomsky

Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les média. Nous la reproduisons ici. Elle détaille l'éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu'à maintenir le public dans l'ignorance et la médiocrité.

Image : the last minute

PRESSENZA Boston, 21/09/10
1/ La stratégie de la distraction

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

3/ La stratégie de la dégradation

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité,

délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

4/ La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? «Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celle d’une personne de 12 ans». Extrait de «Armes silencieuses pour guerres tranquilles»

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!…

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.
 
lire aussi  davantage http://www.syti.net/Topics.html

11.10.10

Ce weekend dernier

de soleil, de fleurs, de fruits  
pour ce qu'il me reste de mes forces 
 et regarder et voir  ceux qui n'ont pas fini  leur journée



les paniers sont encore vides
le soleil  a mis de la couleur sur ces feuillages 
 
                                                         














                                                ou coulé de l'or translucide sur ceux-ci                              

Les asters sont en fête

un joli papillon leur fait la cour
 

                                                               c'est une féérie



toute petites  ces pommes sont sans peur et sans reproches

les plus grosses dans notre panier pour tout l'hiver
 



Dans un plat d'alu!!!!!! une fois n'est pas coutume!!
Mais rien d'acide ni de chaud, pas de tomate, pas de vinaigrette.

 De la salade, des gros radis coupés en deux,des poivrons ,
Quelques lamelles d'échalote, de boudin et de saucisson

8.10.10

complément à l'article ci-dessous

L'empoisonnement par l'aluminium par Dr Anita Pepi DC

Publié le 29 mai 2008 par Terredefemme

Écrit par Terre de Femme 29-05-2008

Terre de Femme:

L'empoisonnement par l'aluminium est un sujet sérieux et actuel. Les conséquences du stockage des métaux lourds dans l'organsime sont nombreuses et dramatiques.

Des gestes simples permettent de limiter l'apport en aluminium, faut-il encore en être conscients...
Un article clair et intéressant... à lire...

En vrac, quelques conseils...

* Prospcrire les ustenciles de cusine en aluminium (et antiadhésifs)

* Ne pas cuisiner avec du papier aluminium, et réduire son utilisation pour l'entreposage des aliments. Ne jamais l'utiliser pour envelopper les aliments acides (oranges, citrons, tomates, etc) ou les aliments cuits qui sont encore chauds... bannir la cuisson en papillotte...

* Etre vigilant dans le choix des produits pour le corps (déo, gels douche...)

* Privilégier les aliments crus au restaurant

PS il y a longtemps que pour ma part j'ai banni les ustensiles d'aluminium pour cuisiner ou réchauffer les aliments.ou faire cuire en papillotes
j'ai encore un rouleau alu dans mon tiroir...mais je crois que je vais le jeter  ainsi que les sacs de stokage en plastique.que j'utilise avec circonspection, au profit du papier cuisine et des récipients en verre ou émaillés

CONSTERNATION parmi d'autres


L'écosystème du Danube menacé par les boues rouges
LEMONDE.FR | 07.10.10                         © Le Monde.fr















"Mourir pour le papier d'alu est un si digne sort
Qu'on briguerait en foule une si belle mort"  ( Corneille modernisé)

5.10.10

Automne

déjà plus d'une feuille sèche parsème les gazons jaunis
et les sols mouillés

bien abritées celles-ci  font les fières

une dernière fois

mon pied d'avoine insiste à se croire en été

lavés de neuf sans couleur ajoutée ils font encore semblant

de n'être  pas   tout blancs

4.10.10

Du musée de l'imprimerie de Nantes

quelqu'un m'a rapporté un peu de poésie
 qui venait juste d'être imprimée


                               d'un poète comme un peu oublié
                                du temps de mes jeunes années

Maurice Carême est né le 12 mai 1899 à Wavre, . À 19 ans, il écrit ses premiers vers inspirés par une amie d'enfance. Il devient instituteur de métier en 1918, tout en continuant à écrire comptines et poésies. Après une période de futurisme (1928-1932), il revient à une poésie simple à destination de la jeunesse. En 1937, le poète s'installe à Anderlecht (Belgique) où il passera le reste de sa vie. À partir de 1943, il se consacre pleinement à la littérature. . Il meurt le 13 janvier 1978 à 79 ans  

de ses
Poesies  pour enfant
voici au hasard


                                                A la petite épicerie

                                                               A la petite épicerie,
On trouve de tout, oui, de tout :
Du sel, des clous, de la vanille,
Du pain de seigle, du saindoux.
A la petite épicerie,
On trouve de tout, oui, de tout.
Et lorsque c’est la jeune fille
Qui vous demande tout à coup :
"Mon bon Monsieur, que voulez-vous ?"
On dirait que le soleil rit
Entre les pommes et les choux,
Dans la petite épicerie
Où l'on a chaque fois envie
De répondre en tendant ses sous :
"Je voudrais de tout, oui, de tout ."