26.10.09

La Toussaint: première semaine des vacances scolaires

le ciel est prometteur
un petit ruban de route cet après midi
vers notre campagne
demander à la prairie comment passer l'hiver
l'hiver de nos pensées, et de la vie qui continue
 ici dans notre  coin de planète




tandis qu'un peu plus loin on massacre la vie
 quelque soit la saison




Mais savoir qu'il reste  encore quelques idéalistes
pour croire à la raison

ci-dessous: à droite: Olivia Rosenthal, maître de conférence en littérature à l'université de Paris 8 et écrivain et à gauche Julie Moulier,  comédienne qui interprètent un dialogue : Les Lois de l'Hospitalité à la bibliothèque de Bobigny.( rencontre du 22 octobre 2009)




Le même jour
ci-desous: réalisation de collages qui préfigurent les projets d'affiches de communication  sur les murs où seront insérrées des interviews avec les habitants ( projet Olivia Rosenthal etdePhilippe Bretelle, plasticien)





et espoir de communication entre les peuples

24.10.09

une étape

 Nous avons revu la petite hier soir pour la première fois depuis le décès de sa maman.
Tout a l'air de s'apaiser un peu avec la famille, son père est allé la chercher hier après midi sans encombre.
Elle a retrouvé sa chambre habituelle, son petit vélo,installé son chat puis est passée nous dire bonjour en venant d'aller acheter le pain Nous a fait part  des  choses à venir,les fournitures pour sa nouvelle école, celle même où est allé son père, sa cousine, et où a enseigné sa tante., soeur de son père,qui a pris la 1re. semaine de congé des vacances de Toussaint comme c'était convenu à l'avance. Nous irons à la campagne ensemble quelques jours comme c'était convenu aussi . Nous n'avons guère parlé d'autre chose, serré seulement un peu plus fort dans les bras, je la sens assez résolue à faire face ..une psy d'ici contactée par le service de l'hôpital a déjà téléphoné à son père  pour entretien à venir. Des services de solidarité qui n'exisaient guère autrefois
voilà je suis, nous sommes un peu plus détendus avec l'impression de vivre dans un étrange ailleurs... j'ai revisité tout hier tous les albums photos..en ai scanné quelques unes  à donner en souvenir....préparé de la nourriture..

21.10.09

TU ES POUSSIERE

Une pensée pour celle qui est en train d'y retourner en ce moment même.

18.10.09

Depuis quelques jours....

des coïncidences à vous faire devenir interrogative sur le si peu de choses connues du monde où nous baignons!!
je reçois ces jours-ci un signe de bloggers  éloignés de puis longtemps( dont une depuis 2 ans ). d'un ou deux nouveaux aussi...juste au moment où je suis dans une peine profonde .
 non il ne s'agit pas de mon ordi!
notre petite fille Fanny( 10 ans 1/2 ,dont j'ai déjà parlé ici, vient de perdre sa maman,(43 ans) hospitalisée depuis 3 semaines pour un cancer généralisé, non détecté malgré divers symptômes et examens depuis  4 ou 5 mois.En plus  du  chagrin, de gros problèmes de réorganisation de la famille.
 voilà j'ai hésité à vous en faire part , mais je ne sais pourquoi  je sens que quelque chose nous unit, dans cette famille virtuelle, si importante aussi, que nous constituons.
je vous embrasse.

15.10.09

connexion depuis chez moi



la clé a été réactivée. fonctionnement lent et capricieux.
ciel chargé

12.10.09

10.10.09

c'est la panne de connexion

de durée indéterminée!!!!! inutile de vous raconter, juste une minute chez mon fils, voir si j'ai un petit signe réconfortant, et vous dire  bonsoir.
à demain.

9.10.09

pas de quoi rire

Ma clé n'ouvre que les serrures qu'elle veut et quand elle veut! les blog, c'est pas trop son affaire!!..les commentaires elle n'aime pas!!faut faire la queue!!
je suis allée aux renseignements virtuels..
Pas d'autres accès aux services que le fatidique 1077 payant!!! et j'ai déjà donné!!.
et bien sûr j'aurais dû comptendre toute seule la responsable de tout: "la crise ma chère!!!"
c'te bête sauvage sortie de je ne sais quelle forêt inextricable!
alors essayons de sourire quand même: c'est une histoire de vieux que ma mère racontait déjà en chanson du temps que j'étais jeune

Cora Vaucaire Lyrics
"Cora Vaucaire Un Vieux Farceur lyrics"

Pendant que dormait sa goutte,
Un vieux mari tout grivois
Disait à sa femme : Ecoute
Le récit de mes exploits
Autrefois, bonne poulette,
Quand tu vantais ma vertu,
{x2:}
Je te fis souvent cornette
Tu n'en as jamais rien su.


Les femmes les plus coquettes
Me trouvaient bonne façon
J'avais soin, près des fillettes,
De me donner pour garçon !
Quand l'espoir du mariage
Chez elles étaient déçu,
{x2:}
On m'aimait, quoique volage,
Tu n'en as jamais rien su.


Te rappelles-tu l'amie
Qui venait toujours nous voir ?
Je lui tenais compagnie
En ton absence. Or, un soir,
Près de moi s'étant assise,
Elle me dit "Que fais-tu ?
{x2:}
Si j'allais être surprise !"
Tu n'en as jamais rien su !


Souviens-toi du long voyage
Auquel tu m'as cru forcé
Je préparais mon bagage
Tu pleurais, je t'embrassais
Que les hommes sont canailles !
Huit jours après revenu,
{x2:}
Je n'avais vu que Versailles
Tu n'en as jamais rien su.


Ma confession tardive,
Entre nous, te prouve au moins
Que tu fus assez naïve
Pour me croire en tous les points.
Je feignais, répond la vieille,
D'être aveugle car, vois-tu,
{x2:}
Je te rendais la pareille
Tu n'en as jamais rien su.

8.10.09

à chacun sa manière de survivre

de passer l'hiver: de si minuscules graines



 


pour renaître au printempspour renaître au printemps



la poule  a cessé de pondre,elle quitte ses plumes d'été pour se faire un manteau d'hiver

7.10.09

mes petits napperons (suite)


quelques détails:


Nous habitions Bischheim près de Strasbourg dans un appartement HLM.

Le matin avant partir à l’école, en mobylette je confiais pour la journée ma fille de trois ans à notre voisine de palier qui avait elle-même un petit garçon de 5 ans, appelé Claude.

La complicité des enfants aidant, nous devînmes de plus en plus liés, il subsiste de ce temps là de petites anecdotes que les enfants ont oubliées mais pas les parents malgré l’éloignement géographique dus aux déménagements..

Plus de 50 ans ont passé, les souvenirs ont dormi.

Et puis sur le tard des retraites et le hasard de voyage mon mari les retrouve..les liens se renouent…avec moi uniquement par téléphone….

Madame C …a des problèmes de santé ,sa mémoire s’est embrumée… mais la petite menotte de ma fille lui est restée au ceux de la main…elle aimerait tant la revoir……on raconte..et puis toujours cette petite main dans la sienne…

Pour la deuxième fois il y a quelques jours mon mari me rapporte deux nouveaux petits napperons, l’un qui lui vient de sa mère l’autre d’une amie. L’un pour moi, , quand ma fille aura choisi le sien …

Voilà c’est une de ces histoires toute banales …et qui vous émeuvent pourtant quand, sur le penchant de la vie, vous reviennent des images que le temps n’a pas effacé.

cliquer sur le titre pour lire l'entrée de janvier 2008 qui donne plus de détails
ou afficher:
http://micheline84.blogspot.com/2008/01/brindilles-embaumes-23-janvier-2008.html

6.10.09

ça se passe par là (entre autres)

savez-vous où se trouve le

           KAZAKSTAN
                                        et ce que nous allons y faire?

                    

5.10.09

essai

de ma clé sfr.
 Après bien des réclamations pour mes interruptions de connexion, j'ai reçu de sfr un sms m'invitant à aller à un espace SFR près de chez moi, y demander, sous caution,( 59 E) une clé,prêtée le temps que tout soit complètement rétabli. Chose faite me voilà devant une nouveauté pour moi. J'ai débranché mon modem, branché ma clé sur une prise USB  et on va voir ce qu'on va voir!! à savoir mettre, comme si de rien n'était, mes dernières photos, à savoir celles de deux petits napperons,faits main, qui viennent de m'arriver, cadeau  d'une bien ancienne relation. (histoire à raconter si vous voulez et si tout marche comme espéré!!)

4.10.09

Serrons-nous


La bête du Gévaudan redouble ses ravages
Les forces telluriques sont en colère
Le lait des petits enfants coulent dans les ruisseaux
Les jolis bus sont partis en fumée
Ça pue l’atome éclaté par delà les frontières
Les innocents continuent d’espérer
En rêve.


Il m’est venu comme une éclaircie
Comme une fleur que l’on cueille entre les orties
Cette nuit, bien serrés l’un contre l’autre
Nos bras autour du cou
Je lui ai dit : tu me fais du bien
Il m’a répondu : à moi aussi
Mais ce n’était qu’un rêve d’amour
ô le divin mensonge, adieu, adieu..
Il ne me reste rien du bonheur infini
Puisque tout est fini.

2.10.09

DATURA et RICIN

les feuilles (trouvé sur internet)


LE DATURA                                                       















Le RICIN

LE RICIN
les graines du ricin (sur interna>
les graines du DATURA ( ma photo)différentes de celles du ricin
les feuilles ne sont pas palmées comme sur celle du ricin



les fleurs de DATURA( trouvé sur internet) je n'ai pas photographié les miennes mais je suis formelle: ce sont celles que j'ai observées sur ma plante




connexions toujours de haute fantaisie!

j'ai perdu mes documents!
 bonne soirée à tous