27.11.08

travailler jusqu'à 70 ans

trouvé dans ma boîte mails:



"Dans le cadre des mesures visant à favoriser le travail jusqu'à 70 ans, il est maintenant possible de se procurer des déambulateurs auprès de vos secrétariats."




ainsi non seulement les séniors pourront gagner plus mais favoriser le développement d'industries de confort au travail et participer à la relance de l'activité industrielle et à sa croissance



Témoignages
Mme A. Conseiller professionnel à Paris Convention: "Je suis très satisfaite du déambulateur, j'ai pu choisir un modèle avec un petit panier, ce qui est très utile lorsque je vais à la photocopieuse...."






M. X. Conseiller bancaire à Gennevilliers: "J'ai choisi un modèle avec un petit siège, c'est vraiment pratique lorsque je vais à la machine à café !..."


CHERCHER Les ERREURS

( s'il y en a!)

23.11.08

premier givre


dernières roses

pour une petite pause entre somnolence , toux, cachets , sirop et compagnie ..et ma tête abrutie.

21.11.08

Beaucoup de châteaux en Espagne

Moi j'ai choisi le Petit Train Jaune pour m'évader
photographié par ma flle et mon gendre le 15 nov dernier.
Pour moi c'est un émouvant rappel d'autrefois


déjà un peu de neige

mais encore une lumière d'automne pour franchir la vallée


Train Jaune
Le train jaune est aussi appelé affectueusement : le "Canari". C'est un véritable symbôle de la région Catalane.

Au couleur sang et or, il sillonne toute l'année ce territoire depuis 90 ans. Il part de Villefranche (427 m), grimpe jusqu'à la gare la plus haute d'Europe Bolquère (1 593 m), avant de rejoindre Latour de Carol Enveitg (1 231 m).

La SNCF garde, pour le plus grand bonheur des usagers, ce train qui circule été comme hiver et traverse la Cerdagne de part en part.

Il met 5 heures et autant pour le retour, de Villefranche-de-Conflent au terminus de Latour-de-Carol (64 kilomètres à 30 km/h).

C'est une promenade ferroviaire à travers des paysages de montagnes, des villages nichés dans les rochers, des torrents, des tunnels, des viaducs, ainsi que d'impressionnants ouvrages d'art comme le Pont Gisclard ou le viaduc Séjourné.

Il exécute 7 allers et retours quotidiens.

20.11.08

C'est beau la technique

J’ sais pas quoi dire..
Pas émergeante, et pourtant contente :
Ma connexion est réparée .
Oui cassée , fichue
Partie sans tambour ni trompette
Depuis un temps elle donnait des signes de faiblesse
De temps en temps allait faire un petit tour mais revenait
Elle allait revenir pas de raison
Laisser un peu reposer
Je savais bien que là-bas, ils font des restructurations

Un mail m’avait dit :

En juillet 2008, nous vous annoncions le rapprochement de Neuf Cegetel et SFR.
Aujourd’hui, il donne naissance au 1er opérateur alternatif d’Europe, regroupé
sous une marque unique SFR.
En tant que client fidèle, nous vous avions promis de vous faire bénéficier du meilleur des deux marques !


Total :plus de connexion. Non, c’est pas ça quand même ??
- Allo service technique… ?
De 9 heures à midi ça a duré…je vous passe les détails
Cafouillage …pour finir téléphone portable, ... une gentille technicienne, claire et compétente …
On refait tout le parcours ; de clic en clic , tout va bien ..finir

Sauf… petit silence : plus de téléphone !!
Je rappelle..problème de téléphone me dit-on ..
Rappelez plus tard. Je m’aperçois que c’est ma carte de portable qui est vide !!
L’après midi : » tous nos techniciens sont occupés.. !! rappelez plus tard..
Alors il vaut mieux que je soigne mon rhume exorbitant !!!
De toux en sirop , de sirop en mal de crane j’en arrive à ce matin .

Me souvenant des petites déambulations informatiques d’hier
Je réussis- toute seule !-mais non sans mal à provoquer le miracle
Ça marche !
Sans savoir qui a fauté !! je vous jure c’est pas moi, rien manipulé avant !!
Saturation abusive de la ligne ? manipulation de super intervenants ?
Un virus ? Allez donc savoir.

Mais « c’est pourquoi votre fille est muette »

18.11.08

Sagesse populaire


Un peu de poésie dans ce monde de brutes

LE CORBEAU ET LE RENARD
*
Maître corbeau sur un arbre perché
Ne foutait rien de toute la journée.
Sieurlapin, voyant ainsi le corbeau,
L'interpelle et lui dit aussitôt :
- Moi aussi, comme-toi, puis-je m'asseoir
Et ne rien foutre du matin jusqu'au soir ?
Le corbeau lui répond de sa branche :
- Bien sûr, Ami à la queue blanche,
Je ne vois ce qui pourrait t'empêcher
Toi aussi de ne rien glander...
Blanc lapin s'assoit alors par terre,
Et sous l'arbre reste à ne rien faire,
Tant et si bien qu'un renard affamé,
Voyant ainsi le lapin somnoler,
S'approchant du rongeur en silence,
D'une bouchée en fait sa pitance.

Moralité
Pour rester assis à ne rien branler,
Mieux vaut être très haut placé.

http://legrandcollisionneurdidees.blog.tdg.ch/

15.11.08

Fais du feu dans la Cheminée

JE REVIENS CHEZ NOUS
paroles et musique: Jean-Pierre Ferland

Il a neigé à Port-au-Prince
Il pleut encore à Chamonix
On traverse à gué la Garonne
Le ciel est plein bleu à Paris
Ma mie l'hiver est à l'envers
Ne t'en retourne pas dehors
Le monde est en chamaille
On gèle au sud, on sue au nord

Fais du feu dans la cheminée
Je reviens chez nous
S'il fait du soleil à Paris
Il en fait partout

La Seine a repris ses vingt berges
Malgré les lourdes giboulées
Si j'ai du frimas sur les lèvres
C'est que je veille à ses côtés
Ma mie, j'ai le coeur à l'envers
Le temps ravive le cerfeuil
Je ne veux pas être tout seul
Quand l'hiver tournera de l'oeil

Fais du feu dans la cheminée
Je reviens chez nous
S'il fait du soleil à Paris
Il en fait partout

Je rapporte avec mes bagages
Un goût qui m'était étranger
Moitié dompté, moitié sauvage
C'est l'amour de mon potager

Fais du feu dans la cheminée
Je reviens chez nous
S'il fait du soleil à Paris
Il en fait partout

Fais du feu dans la cheminée
Je rentre chez moi
Et si l'hiver est trop buté
On hivernera

video

13.11.08

JOUR SANS

Encore tout hier sans connexion ! et jusqu’à ce matin
Encore ces disfonctionnements d’internet ! on pourrait nous prévenir….
Rembourser ce temps qu’on nous nous vole sur notre abonnement !
On remplace bien les billets de trains qui n’arrivent pas à l’heure.
Et je ne compte pas les mini-interruptions journalières
Qui se font de plus en plus fréquentes sans raison apparente.

J’avais fini par penser que mon modem était HS…,
M’apprêtais à déclencher le branle bas du remplacement,
Déranger autrui en attendant, pour lire mon courrier,
Faire un signe aux passants.
Mais non ce matin tous mes petits boutons jaunes
Sont allumés…. Jusqu’à quand ?
Oui j’étais en rogne hier a lors j’ai écrit à la main :

« Zut de zut, je ne peux lire mon courrier
Je ne peux plus me connecter
Les chemins de fer sont sabotés
Commémorer : faut pas pousser !
Allez feignants faut travailler
Travailler jusqu’à 70 ans devient le plaisir
De notre liberté

La guerre est archaïque
Y a qu’à la moderniser
Les religions sont archaïques
Faut les booster
Ils disent tous que vieillir c’est merveilleux
Plus les jours passent
Plus on s’approche du paradis.

Le ciel est tout gris, le soleil se repose
Obama est en Amérique, c’est loin
La cote de Sarkozy remonte, le pauvre !
Ségolène s’en revient, la pauvre !!,
Je n’arrive plus à prendre ma douche
Sans geindre pour atteindre mes doigts de pieds,
Les petites poules ont fini leur ponte
Les hirondelles ne sont pas parties
N’étant pas revenues.
Les ouvriers nettoient les égouts




11.11.08

les premiers en ligne en 1914

mon père vers 1900 (né le 13 août 1893)


mon père en 1914 au moment de la mobilisation, il faisait son sevice militaire.
il fut blessé tout au début de la guerre( artère du bras droit à l'épaule)il fut reversé à la défense contre avion à l'arrière.

10.11.08

je suis née de la guerre

C’est si insignifiant un être
C’est si imprévu son apparition
Si mystérieux son contenu
Si ricanant le destin.

Qui a lancé les dés
Puisque dieu ne joue pas aux dés
Qui a dit toi tu seras la fleur de coquelicot
Toi la foudre qui flamboie
Toi le petit ver de terre ?

Eh bien me voilà c’est moi
Qui a choisi pour moi ?
Même que c’était la guerre
La guerre c’est pour tuer
Ou pour brouiller les cartes parfois

Pas tué tout à fait mon papa
Avec son bras en écharpe
Poussé à l’arrière pour épouser maman

Poussé comme une feuille d’automne
Loin de l’arbre qui l’avait vu naître.
Sûr sans ce vent d’automne
Je ne serais pas là comme ça.

Mais la guerre c’est coriace
Et ça laisse des traces
Ça se chante pour la Patrie
Et ma mère la chanta…
Pour les sacrifiés (1)
Pour consoler les estropiés
Qui revinrent du combat (2)

Puis elle chanta pour le petit enfant
Dans son petit lit blanc et rose
Son bonheur tout tremblant de l’avenir (3)

Car la guerre c’est tenace
Fallut recommencer l’histoire
Chanter encore chanter toujours
Les boches ne passeront pas.
Sont bien passés sont repartis
Des morts plein les fossés.

Maintenant faut que ça cesse
On met des fleurs dans les cimetières
On parcourt les grands champs de croix blanches
On serre la main de nos ennemis
Demain on célèbrera l’armistice
D’une guerre qui ne fut pas la dernière
Mais décida de mon destin
Puisque qu’un certain jour du 11 novembre
En défilant dans la rue
Pour célébrer la fin de celle
Qui devait être la dernière
J’ai rencontré mon mari.

vieilles chansons d'autrefois

1) Dors, mon chéri ,

je reproduis ici ce dont je me souviens de mémoire, chantée par maman
[ Une version bien plus longue en affichant le titre dans Copernic et provenant de Benjamin Champalloux
]
1er couplet
C’était un soir dans une chambre close
Un frais bambin dormait dans son berceau
Il souriait les lèvres à demi closes
Car dans son rêve il voyait un drapeau

2e Couplet
Dis- moi maman où donc est petit père
Est-il déjà parti pour le combat
Mois je voudrais aussi bien faire la guerre
A mon pays offrir mes faibles bras
Non mon enfant reste auprès de ta mère
Ton père est loin c’est assez de douleur
Il reviendra bientôt la mine fière
Pour t’embrasser toi qui fais son bonheur.

De t’éveiller il n’est pas l’heure encore
Disait la mère à son enfant chéri
Dors mon mignon dors bien jusqu’à l’aurore
Je te dirai quand viendra l’ennemi (bis)

3e Couplet
A ce moment, elle vit apparaître
Son pauvre époux qui tout couvert de sang
Vint tomber mort auprès de sa fenêtre
Près de son fils qui pleurait maintenant. (bis)

2)La chanson des yeux clos
Paroles: Maurice Boukay. Musique: René de Buxeuil 1916autres interprètes: Charles Dalberty (1921) non disponible sur le web

voici ce dont je me souviens

1er couplet

Quand je revins du combat les yeux clos
L'on me plaigait je dis sans artifice
Plaignez les morts qui dorment dans l'enclos
Sans voir vu le noble sacrifice
J'ai vu s'enfuir les canons ennemis
J'ai vu la gloire au fond de nos armées
Pourquoi me plaindre alors qu'il m'est permis
De tout revoir les paupières fermées
refrain
J'ai perdu la lumière mais je garde en mon coeur
La vision première des femmes et des fleurs
Quand mon regard se pose
Dans son obscurité vers les plus nobles choses
De gloire et de beauté

2ème couplet
Voici la place où je venais m'asseoir
Près de Ninon par l'amour embellie
Quand de la vie elle m'attendra le soir
Je la verrai toujours jeune et jolie
J'aurai les yeux pour mes enfants pour voir
Le renouveau des êtres et des choses
Et je mourrai sans voir mourir les roses
refrain
j'ai perdu la lumière...

3)FERME TES JOLIS YEUX

Paroles: Virgile Thomas, René de Buxeuil, musique: René de Buxeuil, 1913
1er couplet
Dans son petit lit blanc et rose
Suzette jase en souriant
Elle babille mille choses
A sa douce et chère maman
Mais, chut, il faut dormir bien vite
Nous avons assez bavardé
Faites dodo chère petite
Car petit père va gronder
Et tout en berçant la gamine
La mère lui chante câline:
REFRAIN:
Ferme tes jolis yeux
Car les heures sont brèves
Au pays merveilleux
Au beau pays du rêve
Ferme tes jolis yeux
Car tout n'est que mensonge
Le bonheur n'est qu'un songe
Ferme tes jolis yeux
2ème couplet
Dans sa chambre de jeune fille
Suzette devant son miroir
A l'heure où l'étoile scintille
Vient se contempler chaque soir,
Elle admire sa gorge ronde,
Son corps souple comme un roseau,
Et dans sa tête vagabonde,
Naissent mille désirs nouveaux
Laisse là tes folles idées
Gentille petite poupée.
REFRAIN
ferme....
3ème couplet
Enfin c'est le bonheur suprême,
L'instant cher et tant désiré,
Avec le fiancé qu'elle aime
Suzon vient de se marier
Et le soir dans la chambre close
Quand sonne l'heure du berger
Elle laisse, pudique et rose,
S'effeuiller la fleur d'oranger
Puis elle écoute avec tendresse
Son époux chanter plein d'ivresse:
Refrain..
ferme tes jolis yeux....

9.11.08

Le tableau prédédent

Pas compris pourquoi on ne pouvait l'agrandir en cliquant dessus
celui-là veut bien

et n'oubliez pas:
"Si on écarte les frites et les chips"

8.11.08

L'Amérique du nord au sud

et tandis que se dorlotent les espoirs d'une Amérique retrouvée,

tout ce que nous lui devons,

tout ce qu'elle nous doit,

si on commençait par nourrir le monde?









Images Science et Vie nov 2008 ( cliquer pour lire)

7.11.08

ô rage ô désespoir!!!


impossible de me connecter de toute la journée!!!

c'est la récession à tous les niveaux!

pour tous???

pas sûr!!

5.11.08

OBAMA! OUF!..


C'aurait pu être pire, même si le bébé sera difficile à élever

2.11.08

ces vieilles civilisations qui meurent..

Laissez donc les morts tranquilles ils ont fait ce qu’ils ont pu
Beaucoup de routes neuves, beaucoup de bêtises aussi
Ne vous croyez pas quitte en regardant sous leurs lits
D’épousseter quelque débris
Frotter vous-même pour que ça brille
Au lieu d’encenser leurs guenilles
Préparez pour les petits enfants
Un peu de crème à la vanille.