18.10.10

document

MEDIAPART
Article offert : Retraite : la joint-venture des frères Sarkozy contre les régimes par répartition

Les grands opérateurs privés sont convaincus que la réforme des retraites va conduire à l'asphyxie financière des régimes par répartition et favoriser les systèmes par capitalisation. C'est le calcul que fait le patron du groupe Malakoff Médéric, un certain... Guillaume Sarkozy. Il va créer une société commune avec la Caisse des dépôts et la CNP. Parti pris contre une privatisation qui ne dit pas son nom.

 cliquer sur le titre pour lire l'article

3 commentaires:

brigetoun a dit…

ben oui

Air fou a dit…

Répartition, c'est selon les revenus?
Capitalisation, c'est l'économie individuelle, personnelle placée dans des régimes privés?

Zed xox

micheline a dit…

Zed
Répartition, ?
selon les cotisations obligatoires salariales et patronales et calculée sur les salaires sur une durée qui a varié(25 ans dans le privé, 6 derniers mois dans fonction publique. actuellement)

En principe les générations actives alimentent un fond qui sert à assurer les versements aux retraités. Quand le chômage augmente les caisses se vident, d’où ce qui se passe actuellement : tentation de reculer l’âge de la retraite, ce qui donne de moins en moins de travail aux jeunes donc moins de cotisations . c’est le cercle vicieux.

Une saine adaptation consisterait à alimenter les caisses de retraites par d’autres moyens complémentaires de sorte que le fruit de la mécanisation du travail qui supprime quantité de travaux ne soit pas confisqué au profit des grandes entreprises mais reversées dans les caisses retraites d’une manière ou d’une autre ( taxe sur les bénéfices augmentés répartis équitablement ou autrement dit un système de retraite qui s’apparenterait aux grands services sociaux comme la santé, l’éducation, la recherche qui sont également les victimes du système…

La Retraite : un droit pour tous..

et qu'on ne vienne pas dire que c'est la crise, la nécessité de la compétition internationale qui commande une croissance impitoyable, les autres pays se trouvant devant les mêmes problèmes: la guerre économique sans issue

Capitalisation, c'est l'économie individuelle, personnelle placée dans des régimes privés? oui, ce qui revient à prendre une assurance ,selon ses moyens et ses options de prévoyance., les plus pauvres se retrouvant à la rue s’ils n’ont pas pu assurer leurs vieux jours, seulement contribuer à l'enrichissement des grands capitaux.