29.12.10

De l'an dernier

                                          ENTRE DEUX FÊTES …petite jonglerie….de mots

                           


Entre nous soit dit ….au cœur de l’hiver…le cœur à l’envers.

Entre deux , entre deux fêtes, entre deux mers, entre chien et loup,

L’écorce et le bois, le marteau et l’enclume

Entre deux fêtes mon cœur balance

Entre chaud et froid, entre ciel et terre : lui, moi, eux , nous , entre nous tous,

« Nous nous aimions le temps d’une chanson….. »

Entre toutes les femmes elle fut bénie…pourquoi pas lui ? …pourquoi pas moi ?

Pourquoi, entre elle et lui … il y a quoi ?…mais je déblatère.. il y a de quoi..

L'année est finie mais je n'ai pas bu même un petit verre de l’Entre deux mers

Et je ne sais de quoi… mon coeur a pris froid….

La fin de quelque chose… il n'y a pas de quoi en faire tout un plat .

Je le vois qui s'avance à tout petits pas, ce n'est pas que j'y pense, il habite en moi, le coeur de l'hiver.

Et l'on pourra dire ce que l'on voudra, on fait des soleils de mille lumières épuisant la terre

Et des arcs en ciel quand il ne pleut pas …et puis de la neige en veux-tu, en voilà…

De ces voeux lumières qu’est-ce qu’il adviendra ..... viendra…, viendra pas

Viendra -t -il le bonheur sur terre ? j’y songe tout bas.

Et je lance en l'air tous ces falbalas, tous les voeux poussière…

Poussière tu seras, entre ciel et terre elle voltigera ….

Je serai sous terre, je n' le verrai pas.



26.12.10

Noël 24 décendre 2010..

à ganche
notre  petite fille   et notre  fils
à droite
notre  petite fille et notre fille 

création 

24.12.10

NOËL


JOYEUX NOËL A TOUS
             bien loin de chez moi (image chipée dans un PPS)

chez moi en guise de sapin


                                                          en attente de ses  cadeaux


dehors c'est encore la nuit,
en attente des ses compléments de neige annoncée

22.12.10

Dans mes papiers jaunis

dessin de ma fille, 2ans 3 mois exactement



progrès ,les bras ne sont plus attachés à la tête
 peut-être après remarque???

                                       3 janvier 1956
 dessin spontané sans aucune sollictation.
montre le bec, la queue.

20.12.10

hier soir on la croyait partie

ce matin, dès le petit jour elle s'affairait à gros flocons

puis joua à l'artiste ,  dessinant des chevaux
au portail des maisons


et  fit son nid dans l'arbre
           se moquant bien de la circulation            

19.12.10

hé! oui


                                                             
                                                                   elle est bien belle



                                                              Et c'est Dimanche

18.12.10

inquiétude chez les tout petits





car elle est vraiment revenue,lourde, épaisse ,collante, dangereuse

17.12.10

il n'y a pas que

des gamins qui se battent dans les lycées  ou les bus, des présidents qui recourent à la force pour conserver leur pouvoir mais des élus qui en viennent aux mains dans les assemblées parlementaires

 double cliquer sur le titre

14.12.10

comme le temps fait la grimace

et ne sait sur quel pied danser

suis allée recoller quelquex morceaux d'automne généreux

et quelques souvenirs d'été
histoire de voir aussi
si je savais encore coller

                des images
                                envieuse que je suis des prodiges de mises en page
                        que je vois dans le voisinage

13.12.10

Amaryllis

les premières fleurs s'épanouissent

En contre jour


11.12.10

Les nanotechnologies

Découvrir l’infiniment petit, le manipuler au service de nos besoins ou de nos rêves, voilà bien le défi lancé par la recherche scientifique actuelle dans des domaines les plus variés de la connaissance et de ses applications qui ne cessent de nous émerveiller et -comme tout progrès- nous alerter sur ses dangers potentiels

ENTENDU  ( France Inter) Parmi les  réalisations possibles, dans un avenir proche on pourrait utiliser un seul petit écran tactile remplaçant à la fois téléphone portable, accès internet, et toute la panoplie de nos cartes multiples : bleues, identité, clés d’accès maison, bureau, voiture…. oui tout cela accessible d’un seul toucher de doigt !! sur un écran tactile miniature!! Il suffira par exemple aussi  de poser sa main sur la poignée de sa porte d'entrée pour qu’elle s'ouvre!!

Oui le père noêl existe et le bon dieu aussi !!! : quelques méninges géniales de chercheurs et le miracle a lieu.

Bon je vais attendre l’année prochaine pour commander cet objet au père Noêl,- celui que nous connaissons- qui jusqu’à présent ne fait de miracles que pour les petits enfants mais on ne sait jamais !!!

Et pendant que j’y suis, je vais informer mon dentiste de cette extraordinaire révélation :
 "Une dent régénérée"
EXTRAIT de " La révolution invisible des nano technologies" (science et vie No 253)

"Pour soigner une carie, la fraise du dentiste sera bientôt obsolète. Une équipe de l’unité Inserm Biomatériaux et ingénierie tissulaire vient de mettre au point un gel qui permet à la dent de se régénérer. A l’intérieur de ce gel, trois éléments : des capsules nanométriques composées de lysine (un acide aminé) , des cellules de la pulpe dentaire prélevées chez le patient et un anti inflammatoire. ………..pour former un tissu cohérent. Pari réussi chez la souris : le nombre des cellules de la pulpe dentaire a été multiplié par huit et la dent s’est reconstituée en un mois. Reste à transférer cette technologie à l’homme


 la surface d'une feuille de lotus est recouverte de minuscules aspérités de taille micro et nanométrique qui lui permetde rester propre
des nano éléments sont fréquents  dans la nature( capucine, chou.......)

10.12.10

Payez et vous serez considérés

pour 0,50 euros environ  par mois 
j'aurai ce restant de neige
pour l'éternité!



encore bien propre, fière de sa blancheur
sur le noir dégagé



mon amrayllis aussi se prépare à rivaliser



9.12.10

difficulté de mise en ligne de mes photos

Blogger me dit que j'ai dépassé mon quota de 1 go d'hébergement
mais celle-ci qui a bien voulu  me servira peut-être d'excuse
chippée dans un PPS

aujourd'hui la neige persiste


                     le soleil en aura-t-il raison



dans le ciel certainement

une photo d'hier

qui n'avait pas voulu s'installer prise dans les emboutiellages sûrement

8.12.10

ça devient sérieux


les voitures ont du mal à circuler

7.12.10

en attendant Noêl

Mon Amaryllis se prépare à fleurir


                                  un enfant oublie que le dentiste va venir l'appeler

3.12.10

En souvenir de Roussette la petite lapine disparue

                                                                   CONTE


« Ma petite lapine s’appelait Roussette, forcément, elle avait un joli pelage roux. Ses deux oreilles étaient un peu roses, et son derrière tout blanc.
Papa et tonton lui avaient fait une jolie cabane…et même un petit enclos attenant, tout au bout du champ du gros Louis en bordure d’une haie sauvage remplie de papillons. A travers les planches disjointes elle pouvait voir les fleurs des champs ou chiper un brin d’herbe verte. Elle était tout à fait heureuse là dedans.
Mais un jour que je lui apportais des pissenlits avec un peu de pain rassis, je ne la trouvai plus.. ..pourtant la porte était bien refermée …peut-être le vent…. ?? Je la cherchai partout dans les buissons, dans le champ. Quand la nuit fut venue, avec une lampe électrique, je l’ai cherchée encore longtemps.
Tout à coup il me sembla entendre un doux froufrou. Je l’appelai doucement. Rien ! mais derrière une touffe d’ortie…j’entendis comme une petite voix qui disait : reviens demain, reviens à la même heure. ..Juste à 10 heures, je n’ai qu’une petite seconde pour venir ici, là derrière la grosse taupinière.
Le lendemain, à l’heure dite j’étais là toute tremblante …rien ! Je collai mon oreille sur la terre douce et tiède ; il y eut comme un petit clic, comme une bouche qui s’ouvre et comme un petit tunnel qui s’enfonçait sous la terre. Je m’y sentis glisser, c’était tout à fait lisse, je glissais la tête en avant, il y avait comme un velours de mousse de chaque côté pour y appuyer mes mains… Devant moi filait une touffe de poils roux avec un petit derrière blanc et j’entendis un cri : je suis tombée dans le Croc-matin ! Viens ! Ce Croc-matin me fit très peur mais c’était bien Roussette qui m’appelait.
Cela dura longtemps. On contourna de grosses racines, puis des cloisons en béton, on entendait parfois des bruits de conversation, des moteurs de camions, je crois être passée sous l’autoroute… j’avais la gorge de plus en plus serrée mais je voyais le petit derrière blanc et je savais que je devais le suivre.
On arriva enfin en un grand espace circulaire. Tout autour s’alignaient des petites cases bien propres, réparties par sections.
Il y avait celle des lapins morts de mort naturelle, leurs petits nez encore tout rose faisaient semblant de respirer.
Plus loin et bien plus grande était celle des lapins morts de mort violente. Sur une épitaphe on lisait : chasseurs ayez pitié des animaux.
Puis celle des morts de la myxomatose ou d’autres maladies, mélangés avec ceux qu’on n’avait pas assez aimés où c’était mis : « Défense d’entrer. »
Alors Roussette m’a dit : j’ai parcouru des kilomètres, je suis allée aux antipodes pour chercher une sortie mais chaque fois je me retrouve près de la taupinière que tu connais, là où je t’attends. Il faut que tu m’aides à sortir d’ici Reviens demain à la même heure.
Nous avons fait tant de voyages. Nous en avons fait ainsi je ne sais combien.
Pourtant un matin au dessus du trou de la taupe il y avait une grosse touffe de poils blonds, je les ai écartés tout doucement…je savais que c’était les enfants de Roussette si petits, si petits, à peine comme un doigt de la main... j’ai attendu, attendu encore, je voulais revoir Roussette mais je l’ai jamais revue.

Je crois qu’elle attendait que je sois partie pour venir les nourrir car maintenant il y a plein de petits lapins qui gambadent dans la prairie. »

2.12.10

c'est encore plus blanc

 Ce qui s'appelle en remettre une couche
 et j'avais dormi, dormi!! au moins 8 heures je crois
 Ce qui est un exploit

 l'autre exploit est venu aussitôt après mon petit déjeuner



le service de déneigement de la route nous offrit gracieusement
 un petit coup de jet  pour nous faire un passage 

Grand merci messieurs
mais ne sais ce qu'il en adviendra.
Le jour commence à se lever et il se remet à neiger