31.12.05

nouvelle expérience

j'ai voulu vérifier : oui ça marche
si vous voulez essayer: cliquer sur dailymotion et suivez , mais il vous faut avoir une petite vidéo dans vos documents
merci pour les gentils "comments" de mes premiers essais..

Et BONNE ANNEE à tous

photos montage


photos montage
Envoyé à l'origine par coralline
excusez la faute à balade = promenade
et ballade: poème!!

29.12.05

Ma surprise du jour.

comme j'avais vu que "certains et certaines" mettaient des videos sur leur blog, la curiosité aidant, j'ai voulu essayer,
et voilà le résultat :
des images d'été en plein hiver!
après tout ce n'est peut-être pas si mal de se réchauffer par des souvenirs de soleil..
vous pouvez profiter ....

agde juin 2005


agde juin 2005
Envoyé à l'origine par coralline
avec les enfants

Réponse du berger à la bergère

Va, marche.

Va, marche
Où ? Qu’importe!
Va, marche
Où le vent t’emporte

Dans ma poche gonflée
J’ai bien assez
Quoi ? Qu’importe !
Va, marche
Où le vent t’emporte.

Quand ma poche sera vidée
Bien avant se sera fermée
Ma paupière ridée
Comment ? Qu’importe!
Va, marche
Où le vent t’emporte.


La vie est un fou qui va,
Va marche

Ne résiste pas
Ne dis rien, ne veux rien,
Ne te retourne pas
Va, marche
Où le vent t’emporte.

M..M. 10 mai 1946.

28.12.05

NOSTALGIE

MES CAHIERS

Mes cahiers sont vieux et lents

Et lassés. Leurs pages émoussées.
Mes cahiers ne sont pas finis
Ils sont venus, ils n’ont rien dit.

Mes cahiers attendent l’heure
Où un à un et bien rangés
Ils dormiront comme des sages.
Valsez tournez tous mes cahiers

Sur vos visages obstinés
Combien de rides inutiles !...
Mes cahiers se sont figés
Peut-être ont-ils tout oublié
De l’âpre effort commencé...

Valsez tournez
Si vous pouvez! .

M.M.

Avec Papa un week-end sur deux

Fanny et son papa Pascal
le jour de Noêl Posted by Picasa

27.12.05

l'année s'achève


c'est au tour des tontons
d'essayer les joujoux

la neige à nouveau

les papillons tremblant s
envolés de la nue

26.12.05

L'Ecole Hôtelière de Bobigny


vue sur un petit parc depuis la salle de restaurant
où les élèves mettent en application les cours théoriques

service très agréable
et menus choisis

24.12.05

Pour ceux qui ne connaissent pas Margarete

Margarete

Margarete, le génie d’une femme Au milieu du XIXe siècle, une jeune fille courageuse du nom de Margarete Steiff crée une marque de jouets devenue mythique.

En cette veille de Noël, découvrez le destin hors du commun de la maman des ours en peluche.
Margarete, le génie d’une femme Au milieu du XIXe siècle, une jeune fille courageuse du nom de Margarete Steiff crée une marque de jouets devenue mythique. En cette veille de Noël, découvrez le destin hors du commun de la maman des ours en peluche.Seconde moitié du XIXe siècle, dans le Jura souabe. La petite Margarete Steiff sait qu’elle n’aura pas une vie facile. Atteinte de polio, elle ne pourra ni travailler, ni se marier. Mais c’est une enfant très éveillée et elle insiste pour aller à l’école. Son jeune frère Fritz l’aide de son mieux. Jeune fille, elle apprend qu’un chirurgien autrichien pourrait l’opérer. Le conseil de la ville lui permet de faire le voyage jusqu’à Vienne, mais l’intervention échoue. Margarete ne se laisse pas abattre. Elle décide de monter un atelier de confection avec l’aide de sa famille. L’entreprise commence à avoir une clientèle fidèle. La nuit, Margarete crée des éléphants en feutre qu’elle veut vendre comme porte-aiguilles. Mais lors d’un marché de Noël, les parents s’arrachent ces animaux qui ont un succès fou auprès des enfants. Bientôt naît l’idée d’une collection de jouets…

22.12.05

bonnes vacances

Upgrade your email with 1000's of emoticon iconsce n'est pas le tout d'être encore à l'ordinateur à mettre des petites bêtises
mais je n'ai pas encore fini d'emballer les cadeaux
j'y vais
bon Noêl à tous !


Upgrade Your Email - Click here!

21.12.05

noel

je ne sais pas si j'arriverai à temps
je crois que je vais m'acheter un GPSUpgrade your email with 1000's of cool animations

Upgrade Your Email - Click here!

NOËL

19.12.05

la poêle à frire a l'air de rire

sans nul soucis
rions aussi


j'ai fait trois terrines de pâté maison
La recette? je navigue à vue en général, ce qui provoque parfois des surprises! hier ils ont dit que c'était bon : En principe je n'aime pas jeter,j'utilise les restes. donc un bon bol et demi de sauce de canard( majorité de gras), du pain rassis (3 ou 4 tranches de pain complet ou autre baguette)
acheter 500gr de porc,500gr de veau ,4 ou 5 gousses d'ail, un bouquet de persil , sel,poivre
mouliner viande épices , mélanger avec pain préalablement trempé abondamment dans du lait,ajouter 2 ou 3 oeufs, encore un peu de lait si nécessaire pour avoir une pâte semi liquide, pas trop!!!( facultatif:j'ai aussi ajouté qq. lanières de pruneau )
mettre le tout en terrine et cuire à four moyen environ 45 minutes .
consommer de préférence après repos d'1 ou 2 jours.
BON APPETIT.



18.12.05

la faute à qui,?

il me semble que blogger a des problèmes : une vouvelle mise à jour? il apparaît de temps en temps une nouvelle présentation pour les publications et les textes écrits s'effacent pour le dernier message envoyé
alors je renonce en attendant la suite.... et je vais au marché na!!

la faute à qui,?

il me semble que blogger a des problèmes : une vouvelle mise à jour? il apparaît de temps en temps une nouvelle présentation pour les publications et les textes écrits s'effacent pour le dernier message envoyé
alors je renonce en attendant la suite.... et je vais au marché na!!

17.12.05

un vrai bug dans mon ordi !


ça m'apprendra à aller me promener chez Clipart


mais avant de crier victoire voyons, voyons

si je peux faire encore la loi!


et séparer les combattants de tout à l'heure

les énigmes de l'informatique

J'avais mis un petit sapin emprunté aux images clipart pour faire un peu joli à côté de mon message,mais voilà, apparemment il n'aime pas qu'on écrive à côté de lui . je crois qu'il est jaloux que je ne lui aie pas fait de compliments alors il efface ...Rien à faire!
Pourtant il y a moyen de déjouer sa ruse: essayez se sélectionner la place blanche à côté et les lettres réapparaissent!! pour les intimes!
????

message


Merci à tous ceux et toutes celles qui ont eu la gentillesse de venir me dire qu'ils avaient aimé mon petit conte de Noël

merci à l'auteur de

LA PETITE FILLE en VERT

qui l'a inspiré

MESSAGE


Merci à ceux et celles qui ont eu la gentillesse de me dire

qu'ils avaient aimé mon petit conte de Noël

et merci à l'auteur de:


LA PETITE FILLE EN VERT

qui l'a inspiré

16.12.05

qui connait encore cette chanson pour les petits?


on rentre de l'église
rougi par l'âpre hiver
ici la nappe est mise
devant un bon feu clair

Refrain
la poële à frire a l'air de rire
sans nul souci rions aussi

j'ai vu dans une armoire
certain gâteau doré
je crois que l'on va boire
un doigt de vin sucré

refrain...

après paupières closes
on va rêver au ciel
où sont les belles choses
qu'apportera NoËl

refrain....

15.12.05

CONTE DE NOEL

Il était une fois une très vieille dame qui s’ennuyait un peu depuis qu’elle ne pouvait plus courir les champs et les livres.
Les champs parce que ses jambes s’étaient un peu engourdies.
Les livres parce qu’elle croyait avoir tout lu ou plutôt parce que son stock de neurones était saturé.

Comme elle rêvait à la fenêtre elle vit arriver une petite fille en vert qui tenait un bouquet de feuilles d’automne à la main et qui colla la plus fraîche au coin du carreau , une petite feuille devenue prisonnière et pourtant si vivante encore qu’elle se mit à lui parler :
-D’où viens-tu petite messagère ?
-Je viens de la part d’un prince qui s’appelle NEBA ..
-Que peut-il bien me dire ?
La vieille dame se pencha pour entendre un chuchotement à l’abri des oreilles indiscrètes et elle sourit dans sa barbe.
Pendant des jours et des jours la petite fille en vert vint transmettre un message par l’intermédiaire de la petite feuille collée au coin de la fenêtre.

Une brise légère venait cueillir des sourires sous cape, de précieuses brindilles d’amitié virtuelle si prégnante d’être désincarnée, des connivences spontanées, parfois de vraies petites épines de sensibilité inquiète..

Alors la petite feuille d’automne frissonnait un peu en attendant l’été.

13.12.05

De la rancune à l'espoir

Je ne sais si je verrai ce film « Les trois enterrements » dont parle Mamounette, j'ai du mal à me bouger, il faut bien pourtant comme le dit Aben et regarder ce qui est positif.

mais ce matin j'ai envie de parodier cette phrase :
"l'espoir au coeur de l'homme vit de chestive pâture"

et ça devient :
la rancune au coeur de l'homme vit de préjugés tenaces
Là bas en Californie une aiguille s'enfonce pour délivrer la dose létale, après 25 ans de prison ....et conduite exemplaire!

Le commentateur à la radio a ajouté très discrètement:
"le gouverneur doit être réélu prochainement et dans cet état la population est pour la peine de mort à 60%, il fallait le dire"
mais on ne l'a pas redit 2 fois, dans les communiqués suivants

12.12.05

11.12.05

Transparence du coeur

...Transparence... transparence...


ils ont dit la pudeur
ils ont dit le secret
et le jardin secret
pour les rêves.
le mensonge heureux de soi à soi.
la vie privée.
L’enfermer dans un cercle magique.

j’aimais la transparence.
la non pudeur.
la clairvoyance.


cachez le linge qui sèche à la fenêtre
« cachez, cachez vos rouges tabliers*. »

j’aimais l’eau claire de la rivière,
son bruit acide qui libère
le soleil dans les allées violentes
de ce qui pèse sur le cœur.

cacher vos sous, cacher vos peurs.
cacher les morts et les massacres.
abritez-vous le cœur.

regardez les images,
regardez le spectacle,
voyez les si jolies couleurs
que font toutes les souffrances
noyées au fond des cœurs.

j’aimais la transparence de ton cœur.

M. L . avril 1994.

*ce vers est de v. hugo (la légende de la Nonne)

10.12.05

le champ du Gros Louis

C’est une longue histoire que celle du privilège que nous avons eu de pouvoir construire une maison de campagne.

Mon beau père habitait hors agglomération un wagon qu’il avait, avec l’aide de ses fils, transformé en une agréable maisonnette. Devenu vieux, de ses yeux déficients il guettait notre venue ,tous le quinze jours si possible . Avec nos deux enfants cela devenait un problème de dormir dans cet espace exigu. Un jour en 1967, il nous dit : le terrain d’à côté est à vendre, il est encore constructible grâce à un ancien permis mais c’est fini on n’en délivre plus.
Une aubaine ! nous terminions les remboursements de notre maison principale, on emprunta de nouveau.

Nous achetons le terrain, consultons un maçon, je dessinai les plans et mon beau père de renaître!.... surveillant les travaux, payant le coup aux ouvriers, dessinant et plantant un massif, une plate- bande ici et là. (il subsiste encore depuis ce temps là, des œillets mignardises que nous avons re- bouturés au fur et à mesure)

A part les embouteillages des retours les dimanches soir, nous étions satisfaits que les enfants aient eu leur bol d’air.

Pas beaucoup de place devant les portes fenêtres du séjour, pour y mettre une petite table de jardin. Quelques mètres seulement nous séparaient du champ du Gros Louis où nous pouvions voir cultiver, récolter, tantôt les pommes de terre, tantôt des céréales. C’était encore la pratique de l’assolement ( rotation des cultures).
Mais le Gros Louis et sa femme devenaient vieux et c’était promis si jamais ils vendaient ce serait à nous, à mon mari un enfant du pays.
Les années passèrent.

Un beau jour nous voyons débarquer en voiture une assez jeune personne qui s’empresse de déposer sur le terrain quelques pots de plantes fleuries.
- oui nous dit-elle je viens d’acheter ce terrain pour y construire une maison.
- mais ce n’est pas constructible !
- si l’agent immobilier nous a dit : voyez il y a bien une maison à côté.
- ?.......
- Un peu plus tard nous voyons une pancarte sur ce terrain : « A vendre »
- Nous contactons l’agence :
- Oui c’est à vendre mais la propriétaire en veut le prix qu’elle l’acheté c'est-à-dire celui d’un terrain à bâtir ! elle avait eu la surprise d’apprendre qu’il ne l’était plus.
- Nous demandons à réfléchir.

- Bon nous vous re - contacterons la semaine prochaine.
- Nous, bien naïfs : « nous ne serons pas là la semaine prochaine » (c’était les vacances de Pâques)

- Nous réunissons un conseil de famille.
- Nous craignions que quelqu’un achète ne serait-ce que pour mettre caravane ou autre… là sous nos fenêtres ! mais le prix était vraiment au dessus de sa valeur et de nos moyens !
- Après mûres réflexions ….tant pis on l’achètera.

Au retour des vacances la maison avait été bien proprement cambriolée .
C’est ainsi que nous avons perdu la grosse maie-pétrain tout en chêne massif de mes parents, le vaisselier que nous venions d’acheter à Millau… le confiturier Louis хш , la comtoise..
Des vrais pro qui n’avait touché à rien d’autre et pris la précaution de déposer vaisselle et autres objets bien proprement par terre sans rien casser !
Merci encore à ces cambrioleurs qui avait laissé la brouette qui leur avait servi de transport, non loin de là !

Et c’est ainsi que le champ du Gros Louis, que nous avons bien du mal à entretenir maintenant, est entré dans la légende.
nous l'avons acheté au prix fort en avril 1982

9.12.05

DE QUOI JE ME MÊLE

Comme tous les matins en prenant mon petit déjeuner j’ouvre mon petit poste de radio .

EDF GDF : 6000 suppressions d’emplois annoncés depuis quelques jours (après privatisation partielle)
-les actions en bourse ont augmenté de 2%, les syndicats envisagent une grève

Aéronautique : Toulouse : commande faramineuses « d’Air bus » par la Chine
- chaîne de montage en Chine. Non ce n’est pas une délocalisation ça s’appelle transfert de technologie. Ah bon !

Ecoles : Programme d’histoire : inclure le rôle positif de la colonisation en Algérie ! bien et son rôle négatif ?
C’est à l’état d’écrire l’histoire. Ah bon !

Apprentissage de la lecture : méthode syllabique obligatoire ! même pas un peu dépoussiérée ? Ah bon !

Laïcité : Loi de 1905 : il faudrait l’abroger
Après la libéralisation des services publics, nationalisation des églises et des mosquées : la religion n’est pas seulement une affaire de conscience mais une affaire d’état , Ah bon !

EN AVANT TOUTE !

8.12.05

on ne garde pas tout!

Les petites choses et les plus grosses, que l’on jette …

Tous les mois je suis toujours interloquée de voir les amoncellements d'objets neufs ,à peine rayés ou disloqués amoncelés sur les trottoirs le jour de l'enlèvement des gros objets qu’on appelle aussi objets encombrants ou monstres : lit, armoires, canapé, matelas parfois tout propres, surtout aux abords de petites cités incluses dans notre quartier pavillonnaire. Question de place? oui et non

Oui car
où mettre la chaise d’enfant en bon état mais qu’il faut maintenant remplacer par un petit bureau d’enfant ? . Pas de grenier ou de petit cagibis où les ranger en attendant ! on jette. Et tout ce qui est remplacé est mis sur le trottoir où tout passant, parfois même des brocanteurs peuvent à la rigueur se servir. Pas la peine d’appeler le Secours populaire ou autres ils ne se dérangent pas il faut porter, on n’a pas le temps.

Non car
on jette beaucoup aussi parce que ça se démode vite, surtout les choses de mauvaise qualité de plus la tentation ou le besoin de nouveauté est grand.

Image de notre société de consommation de "biens jetables" après utilisation prévue pour être éphémère

Et ça ne date pas d’hier
Un peu avant la dernière guerre sont arrivés les bas nylon. Ma première paire m’a fait un an d’usage quasi quotidien ; avec 2 paires c’était vraiment super puis très vite les mailles se sont mises à filer ou à craquer.
Je me suis laissé dire qu’on avait affiné la technique, employé une machine à tester la résistance des fils pour réduire leur durée et accélérer la vente et donc la production
Cet exemple suffit à comprendre l’engrenage, il ne faut pas que les choses durent

Et ces prêts à jeter se sont multipliés de telle sorte qu’on a maintenant de la vaisselle jetable, du linge, appareils photo etc…
Et ce sont les plus pauvres qui consomment le plus ces sortes de choses qui ne coûtent pas très cher au départ
et surtout ceux qui sont victimes des pièges des publicités aguichantes,
les moins informés ?

Bien sûr qui n’applaudit pas de ne plus avoir à racler le caca des couches de bébé avant de les laver ?? On ne va pas revenir en arrière et je suis la première à me féliciter des progrès techniques qui nous rendent la vie plus agréable mais où va-t-on ? où est le juste milieu ? ou plutôt qu'est-ce qui est vraiment utile dans toutes ces nouveautés?

Bienheureux et privilégiés ceux qui ont pu et su garder le buffet, le secrétaire des grands parents, ceux qui ont la chance d'avoir pu conserver les choses du passé qui ont une histoire et sont habités de souvenirs ou tout simplement qui portent le témoignage de la main qui les polies avec amour.
Je crois que j’en fais partie. Mais je suis d’une autre génération et je m’inquiète pour celles qui viennent.

6.12.05

beauté et cruauté de la nature


Ce n'est qu'un grillon sur la bras d'un fauteuil: n'ayez pas peur

Mais la peur des araignées: pourquoi en avoir peur? elles font partie de la nature.

Mon mari est pire que moi, il les remet dans le jardin quand il en trouve à la maison, mais nous en avons une à la campagne qui habite dans le bouchon de vidange de la baignoire, vite elle s'y réfugie quand on coule de l'eau, autrement c'est elle qui veille à la destruction des moustiques . Pauvres moustiques!

J'ai une cousine qui en avait apprivoisé une dans sa cuisine: elle lui attrapait une mouche, elle appelait l'araignée qui venait la manger !!pauvre mouche.

On est toujours la victime de quelqu'un : nécessité oblige! mais nécéssité seulement.
Ne pas tuer pour le plaisir comme certains chasseurs
Ne pas tuer par peur ou haine.
Dans certaines peuplades on demande pardon à l'animal que l'on va abattre.

les choses qui ont une histoire


Ce bureau qu'on appelait "ministre "n'a pas été fabriqué par un artisan de ma famille mais a été fait à partir du bois d'un cerisier jouxtant notre maison, et dans lequel j'ai grimpé durant ma petite enfance . A la saison des cerises nous y montions ma soeur et moi, en rentrant de l'école , y cueillir notre goûter, un morceau de pain à la main.

Je ne sais plus quand cet arbre a été abattu mais c'est son bois dûment débité dans la petite scirie de mon village puis sèché qui a été enfin transformé en bureau par un artisan du même village "le Boiseau".

Mes parents me l'expédièrent lors de mon installation dans un petit deux pièces de fonction que je venais d'obtenir à Troyes . C'était en 1946.

Il m'a suivi partout et côtoie maintenant tout le bric à brac de l'informatique, sans s'en offusquer!

5.12.05

Mes connexions sont rétablies!

Ce n'est pas trop tôt et je commençais à ne plus espérer ! mais surprise ce matin: je vois ma boîte de réception se remplir à toute vitesse!
ce n'est pas tout il va falloir mettre autre chose que nos petites misères d'ordinateurs, ces petites bestioles si raisonnables et si rusées, quand ce n'est pas tout un système à la source ,qui se fait la malle!
Tous ces ordi qui nous gouvernent , quelle appréhension quand on y pense!

j'en ai profité pour mettre un peu d'ordre dans mes fichiers et mes papiers mais le coeur n'y était pas trop.

Bon j'ai déjà fait un petit tour rapide chez le amis ,j'y retourne
bises en attendant

2.12.05

ohé les amis

je poste depuis un ordinateur extérieur mon serveur club-internet est en panne depuis plusieurs jours c'est la guigne! ils ne savent pas me dire quand ce sera réparé
vous me manquez.
grosses bises à tous