4.4.11

puisque c'est ainsi

que tout se brouille dans le lointain à travers cette vidéo ratée
que mes images ne sont plus ce qu'elles étaient claires et pimpantes

je me dis que c'est très bien ainsi , comme un rêve vieux de deux ans...
elles ressemblent à l'avenir qu'on s'efforce de construire.

un nuage est passé par là sans qu'on ait rien vu venir.
et l'on vit tellement plus vieux maintenant
que ça devient  bien  difficile de garder ses yeux d'enfant
de croire encore pouvoir vivre en ce le monde
sans le noyer dans le sang
et sans savoir comment tournne
la terre

video

2 commentaires:

brigetoun a dit…

et que nous n'y pouvons mais

Air fou a dit…

J'aime ton analogie. J'aime le brouillage en photo, pas dans tous les cas, mais le brouillage d'un ciel de pénombre, la photo avec le vélo, la photo de paysage vert printemps. J'aime aussi le brouillage produit par le mouvement plus rapide que la vitesse de prise de vue. Ce dernier est souvent présent quand je photographie mes chats et loin d'être toujours ou même souvent réussi. Pour des oiseaux, c'est très intéressant. Capter les mouvements des ailes. J'en ai réussi quelques-unes, des oiseaux volant au-dessus du bain d'oiseaux alors que d'autres étaient immobiles, d'autres d'oiseaux s'y baignant et se secouant.

J'aime ton analogie, si juste.

Quant aux yeux, dit-on, d'enfant, je crois que hélas, tant d'enfants n'auront jamais la chance d'avoir ceux que toi tu as maintenant. C'est un privilège qui se cultive quand on en a la chance et l'entêtement.

Zed xxx