14.5.11

Les petits pas de chaque jour

Un peu de ce que les oiseaux ont laissé chez les voisins

nos Montmorency qui deviennent en danger de leur convoitise

et le soleil qui n'en fait qu'à sa tête

première éclosion du Delphinium

petits oeillets et campanules

3 commentaires:

brigetoun a dit…

si charmantes les campanules

Solange a dit…

J'aime beaucoup la troisième photo, un coin sympatique.

Air fou a dit…

Cerises, cerises, cerises... Là, j'ai cru avoir la berlue. Je me disais... ça a beau aller vite à Bobigny, des cerises ne peuvent pas murir ainsi en deux jours, trois...

Fleurs, fleurs, fleurs... Tout est vert, tout produit, tout est donc normal. L'automne et l'hiver, des saisons faites pour entrer en soi et réfléchir, hors de la vie normale, sans effort pour moi. La beauté de la nature, quand c'est vert, dissimule un peu des laideurs de l'environnement, des poteaux innombrables, des fils horribles, des visions architecturales effrayantes, de la publicité aussi peu éthique, quand on y pense, qu'esthétique.

Bon dimanche Mimi! 4 heures, je vais dormir.

Zed xxx...