2.11.09

à ceux qui ont disparu

Longtemps, longtemps après que les poètes ont disparu
leurs chansons courent encore dans les rues

L'âme des poètes (Longtemps, longtemps, longtemps)
 Charles Trenet

Longtemps, longtemps, longtemps
Après que les poètes ont disparu
Leurs chansons courent encore dans les rues
La foule les chante un peu distraite
En ignorant le nom de l'auteur
Sans savoir pour qui battait leur cœur
Parfois on change un mot, une phrase
Et quand on est à court d'idées
On fait la la la la la la
La la la la la la

Longtemps, longtemps, longtemps
Après que les poètes ont disparu
Leurs chansons courent encore dans les rues
Un jour, peut-être, bien après moi
Un jour on chantera
Cet air pour bercer un chagrin
Ou quelque heureux destin
Fera-t-il vivre un vieux mendiant
Ou dormir un enfant
Ou, quelque part au bord de l'eau
Au printemps tournera-t-il sur un phono

Longtemps, longtemps, longtemps
Après que les poètes ont disparu
Leur âme légère court encore dans les rues
Leur âme légère, c’est leurs chansons
Qui rendent gais, qui rendent tristes
Filles et garçons
Bourgeois, artistes
Ou vagabonds.
Longtemps, longtemps, longtemps
La la la...

6 commentaires:

brigetoun a dit…

vrai au moins en chanson, douce et belle

Viviane a dit…

J'aime cette chanson!
bisous
Viviane

tanette a dit…

Une très belle chanson..!
Pour répondre à ta question, j'ai un appareil/photo/caméra Panasonic NV-GS200 avec un objectif Leica, même s'il commence à être un peu obsolète, il me suit partout depuis 4 ans et je vais bientôt atteindre ma 30 000ème photo.
Bonne soirée.

Solange a dit…

C'est un chanteur dont j'aimais beaucoup les compositions.

micheline a dit…

merci tanette.

Gelzy a dit…

je peux aller te la chanter avec l'orgue de Barbarie Micheline ! mais un autre jour, aujourd'hui il neige !
contente de retrouver tes belles couleurs