9.11.10

J'aurais pu

J'aurais dû vous parler de mes champignons
Entre autre de celui qui s'appelle Pied de mouton
Il est blanc comme neige
l'envers de son chapeau  doux et moussu
comme de la laine
se laisse cuire sans façon
pour plaire à la ronde
 aux gourmets de la maison..


il est là parmi les autres



                                                 N'y voyez donc ce que j'ai  crains
                                                      une quelconque  allusion,
                                                     à d'autres beaux moutons

5 commentaires:

brigetoun a dit…

comme je n'y ai pas droit photographié ce matin ceux que j'ai rencontré (mais aux Halles seulement) eux et d'autres

tanette2 a dit…

Hum, une bien belle fricassée en perspective !

Air fou a dit…

Questions existentielles :

Quand on les cueille, font-ils bêêêêê?

Faut-il les tondre avant de les faire cuire?

Sont-ils gardés par un chien afin de ne pas s'éparpiller et de rester tranquillement dans la casserole?

Enfin, peut-on en tricoter des foulards, des tuques et des mitaines pour l'hiver qui arrive?

Avoir des champignons au pied, n'est-ce pas semblable au fait d'avoir le pied d'athlète?

Bon appétit, je crois que je n'avais jamais vu ces champignons. On dirait que la récolte fut excellente!

Zed xxx...

Solange a dit…

Une fameuse de belle récolte!

micheline a dit…

Air fou,
Tout ça ils font ma chère enfant
chantonnent quand on les tond
se laissent cuire en rissolant
au chien de garde ils obéissent
sans s'échapper un seul instant
et pour le maître ils tricotent
des bas de laine bien chaudement
Au pays du surréel s'ils n'ont pas le pied marin,ils ne perdent ni queue ni tête dans le bon plat qui le contient