25.11.10

le temps est à la cuisine

                                                          Une vieille recette
Ratatouille de chiffres et de dates.
Convient à tous les estomacs, à servir chaud ou froid, ajouter sauces diverses et condiments appropriés au goût de chacun.

5,4,3,2,1, Partez
Le compte à rebours est commencé
Il faut arriver le premier, si vous voulez gagner.
Le premier de la classe, le premier de la course à pied
A pied, à cheval ou en voiture…..
Aux 24 heures du Mans !
1, 2, 3, 4, 5, et c’est reparti
Ils sont tous là les chiffres, par 2, par 3, agglutinés,
En file indienne ou en colonne,
Pour faire nombre.
Se répétant à l’infini
Ils font les grands nombres.
S’organisant à leur façon, ils font les nombres premiers
Bizarre d’être premier et en grand nombre !
Il y a des chiffres très spécialisés : 3,1416 par exemple
Qui s’arrangent pour qu’on ne sache jamais le compte !
Des chiffres prétentieux qui comptent les étoiles
Des chiffres associés : des chiffres et des lettres.
Ils sont 9 à tout casser plus le 0
Les lettres, elles sont 26 !
Comment voulez-vous qu’ils s’associent ?
Il y a les chiffres qui s’alignent derrière une virgule
Et qui servent à saucissonner
Une seconde en 4, en 8 par exemple ou même en milliard
Un milliardième de seconde, ça compte
Quand on veut départager les gagnants
Il y a des p’tits farceurs : 20, 100, 1000 ânes dans un pré :
Ça fait combien de pattes et d’oreilles ?
4 pattes et 2 oreilles voyons ! (Vincent mit l’âne dans un pré)

Qu’est-ce qu’elle a donc fait
La tite hirondelle ?
Elle nous a volé 3 p’tits sacs de blé……

Il y a de gros fugueurs, en troupes compactes,
Qui tombent dans le trou de la SECU en se bousculant,
Des tout petits qui s’évadent du porte-monnaie
Avant d’arriver chez le boulanger.
Des très puissants!
Mine de rien,3 puissance2 en mètres carrés
ça fait déjà une petite piaule
Pour étudiant modeste ou famille pauvre

Et je ne vous ai pas parlé d’un petit fûté :
Longtemps on l’avait ignoré. Eh oui le 0
Les Arabes nous l’avait donné,
On les a battus à Poitiers, 732.
En s'alignant derrière les autres, en remplissant les intervalles
Il fit une révolution.
Les chiffres romains se sont mis à bouder,
On n'en voit plus guère qu'aux frontons des anciens édifices
Ou aux cadrans des vieilles horloges
Alignez-vous devant (derrière c’et plus sûr) les autres et vous verrez !

Mais un 0 tout seul ça veut dire quoi ?
Rien ! rien du tout.
Ah mais ! un 0 pointé c’est autre chose !

Parlons aussi des chiffres très sérieux
Qui servent à immatriculer les véhicules ou les prisonniers !
Qui servent à écrire les dates, à nous repérer dans le passé
Voyons 732, 1515,1420..1789 et le toutim….
Au fait, la guerre de cent ans, elle a duré combien ?
Et Mathusalem, il avait quel âge quand il est mort ?
Et Roland à Roncevaux ?
Les chiffres sont aussi des menteurs..
Mais ce sont de pauvres chiffres qui se font manipuler.
Car il y a des petits malins
Qui ont repéré les chiffres fatidiques : 7..13… 1000...
qui font peur ou espérer.
Ceux qui s’en fichent comme de l’an 40…
Ceux qui comptent les moutons….
Ceux qui ont des bas de laine .
Ceux qui ont peur des dizaines : 20 ans 40 ans 70 ans.
Et ceux qui savent compter .

            "Faut vous dire Monsieur
            Que chez ces gens-là
             On ne cause pas Monsieur
            On ne cause pas on compte."
                                           J.Brel

En euros, en dollars ou en yens !
Alors là c’est la bagarre !
A qui tirera les marrons du feu
Et qui sera laissé pour compte.
Car il faut faire du chiffre Madame
Si vous voulez aller encore à la Samaritaine
Mais quand on aime on ne compte pas
Même si les bons comptes font les bons amis.
Des bons amis, il n’y en a pas des 1000 et des 100
Ça se compte sur les doigts de la main
Suffit de savoir compter jusqu’à 10
C’est pas malin

                        Deux et deux quatre
                       quatre et quatre huit
                       huit et huit font seize…
                       Répétez ! dit le maître
                       Deux et deux quatre
                      quatre et quatre huit
                       huit et huit font seize.
                       Mais voilà l’oiseau lyre
                      qui passe dans le ciel
                      l’enfant le voit
                      l’enfant l’entend
                      l’enfant l’appelle
                      Sauve-moi
                       joue avec moi
                      oiseau !
                      Alors l’oiseau descend
                      et joue avec l’enfant

                   ( J Prévert)

7 commentaires:

brigetoun a dit…

me ferait presque aimer les chiffres - reste à savoir s'ils m'aimeraient, occupés qu'ils sont là
Une sacrée réussite Micheline

Solange a dit…

Cette recette m'aurait peut-être fait les aimer les chiffres!

vince a dit…

Salut Micheline!!!!!!!
quel délire!!!!!!!!!!!!!
On voit que tu as une pèche d'enfer.
continue ça fait plaisir à lire
et gros bisous

micheline a dit…

vince,

salut à toi ausi!

une pêche d'enfer? ah bon, tu n'as pas vu que c'était du réchauffé?parfois c'est meilleur!

Gelzy a dit…

eh ben dis donc ! quelle verve ! qu'est-ce que tu as avalé pour que tu fasses ainsi du chiffre !

micheline a dit…

rien avalé, Gelzy, je vais seulement à la pêche dans mes vieux papiers...pour pallier à la carrence d'aujourd'hui.

Air fou a dit…

Rien...

Rien n'est plus porteur que rien. Sans ce zéro, comment survivraient en ce moment nos petits pixels-paroles ou bisous ou ♥?

C'est le 1er et je n'ai rien. les enfants ont faim, il n'y a rien. Zéro ce n'est pas rien, mais si rien aime bien s'en faire un portrait. On n'a rien pour rien...

Pourtant plus il y a de zéros avant la virgule des décimées, plus on a la promesse de quelque chose. Plus on a de rien, plus s'accumulent les zéros et moins il y a de rien.

Le premier de l'An, tout le monde a hâte d'arriver à zéro. Le grand décompte de la vie.

Il te faudrait multiplier ces comptes, pas tellement pour enfants.

Peut-être que tes lecteurs et toi aimeriez ceci... Avec un petit clin d'œil à une certaine génération de films français.