19.2.10

NON RIEN





Du temps où elles passaient vite et bien sans doute,



Car deux courriers annoncés depuis plusieurs jours ne sont pas encore arrivés.



Ce petit préambule avant ouverture de mon courrier de la nuit :
Quelques très jolies images, des cartes postales, un peu plus grandes que nature mais très belles, présentes, bien séparées dans leur netteté comme prêtes à mettre dans un album.

Nous sommes un petit groupe familial, arrêté à un grand carrefour de routes, à regarder un très beau paysage de montagne moyenne en couleurs automnales
-Viens on va s’avancer un peu, dit-il. Nous nous détachons, sa jeune et élégante silhouette à côté de moi. Nous allons nous isoler. Une onde de douceur me parcourt…. . Je suis bien.
Sur les poteaux indicateurs les flèches indiquent la direction des villages : il y en a six
Terminé : c’est la plus grande et la plus belle des images

Puis je suis dans une assemblée assise à côté de quelqu’un que je connais, il est de profil, je regarde sa joue un peu massive, confortable, lisse et immobile …on attend , tout à coup il se lève et part sans me dire au revoir. Il boude, il m’en veut? Je le connais c’est un bloggeur.

Autre flash :
J’erre seule dans quelques rues comme aux abords d’un marché, j’entre dans un bistrot. Absolument désert, je m’assois à une petite table de formica bien propre et luisante, je pense que j’aimerais un alcool fort, un serveur se présente, je me ravise : une Suze s’il vous plait.
Le verre est là, sa jolie couleur… mais je n’y touche pas, du temps passe
Puis tout à coup mon mari arrive, il me cherchait nous ne disons rien un petit indéfinissable plane

Autre
Nous venons d’arriver chez des personnes, comme en visite. Je crois qu’on n’a pas prévu de cadeau
- Mais si dit-elle, gracieuse et souriante, elle tient dans le creux de sa main un marron tout petit mais bien rond et luisant, une pette tige verte et mince en est sorti : il a germé malgré le froid du dehors et même il y en a encore un autre tout pareil. Nous sommes contents mais je ne sais pas qui sont ces gens
Et j’ai dû perdre une carte je ne me souviens plus, pourtant il me semble qu’il y en avait beaucoup plus..

Elles seront sans doute dans ma vraie boîte aux lettres tout à l’heure




5 commentaires:

brigetoun a dit…

tout beau billet - très - je trouve

Je suis le temps qui passe. a dit…

Bonjour Micheline,

Merci pour cette tranche de vie, j'ai une question à vous poser, en souhaitant qu'elle ne soit pas trop indiscrète. Est-ce vous qui buvez de l'alcool fort ? (Sourire)

Je vous embrasse, sans oublier Fanny. ;-) Do

Air fou a dit…

Les choses que l'on attend n'arrive pas toujours? Même dans les rêves?
Ah-la-la... Et celles qui sont devant nous, on reste là, à les regarder? Et les fruits semblent défendus... on reste sage?

Tu as une boite aux lettres. C'est un départ pour faire une soupe à l'alphabet, à manger avec une grosse plume de... je compte sur ton imagination!

Bises, Zed ¦)

Solange a dit…

En tout cas vos nuits ne sont pas monotonnes.

micheline a dit…

juste pour rassurer.....
non je ne bois pas d'alcool fort...juste un peu de porto de temps en temps ( autrefois de le Suze)mais sûr mes rêves doivent révéler des tentations secrètes...