7.2.10

RÊVES

Je n’écris plus guère le récit de mes rêves
Ils deviennent plus rares et plus évanescents,
Comme s’embrume aussi ma mémoire du récent.
Rêves suppléments d’âme, d’angoisses ou de plaisir.
Vous fuyez au réveil comme fumée au vent

Hier soir cependant suis allée chez Valclair*
Il faisait dans ses rêves, si clair et si présent
Que jalouse sans doute du cadeau de ses nuits
je me suis retrouvée au pays des chimères
Sitôt que fut venu un sommeil bienveillant

C’était il y a fort longtemps. Nous avions
Quinze et dix sept ans peut-être.
Bien serrés et confiants, côte à côte,
Nous suivions un chemin solitaire.


De hautes frondaisons festonnaient
De grands pans de ciel bleu.
Des baisers voltigeaient à l’entour
Mais n’osant se poser, nous regardaient passer


Je m’aperçus bientôt qu’en mes bras refermés
S’agitait un chat noir et qui savait parler.
Je compris que, femelle, elle voulait son mâle
A quelque pas de là blotti dans le feuillage.
Dans sa  tête carrée brillait deux yeux perçants
Ne sait ce qu’il en fut mais ils ont disparu.



Tout au bout du chemin comme nous avions grandi
L’amour en certitude faisant trembler nos pas, il me dit :
« Je dois aller réparer la maison de grand-mère. »
Dans le lointain de mon enfance, je la vis :
Ses murs tout lézardés ne sauraient plus attendre

Mais moi, là- bas, ne pouvais plus aller
Mes jambes devenues vieilles refusaient de servir
Et mes mains ne pouvaient que s’ouvrir
Pour le laisser partir.

Et me suis réveillée.

Valclair : http://valclair.canalblog.com/archives/2010/02/06/16818535.html
ou cliquer sur le titre.

6 commentaires:

brigetoun a dit…

j'aimerais rêver ainsi, et le dire ainsi

Air fou a dit…

C'est touchant, triste et magnifique. C'est toi qui as écrit?

Je n'ai pas trouvé sur le lien que tu donnes.

Les baisers qui volent autour sans se poser. C'est magnifique, tout cela.

Zed

valclair a dit…

Ben c'est super ça, si je contribue à te faire renouer avec tes rêves! Sourire!
Du coup moi qui hésite toujours un peu à mettre en ligne mes rêves je ne vais plus me retenir...
Car il est très beau celui que tu nous donnes!

micheline a dit…

brigetoun,
on ne peut sans doute pas privilégier la conscience du réel présent et agissant et ranimer un inconscient impuissant fusse dans les rêves.
Air fou,
oui c'est le récit de mon vrai rêve quasi autobiographique,pas vraiment écrit d'une seule traite tant il est difficile de rester vrai à travers un choix de symboles.
mais tout est vrai le romantisme de ma jeunesse et même la maison de notre grand-mère
valclair,
oui tout ça c'est à cause de toi!

Cleo a dit…

Pleins de choses là-dedans! Il est riche ce rêve.
Bisous Micheline

Solange a dit…

Je vous envie ces rêves qui ont tant de significations, et de pouvoir les raconter avec autant de mémoire.