18.5.10

doncques me reste à vous montrer

quelques  infinitécimales  préciosités préservées


le géranium robert


                                         la véronique bleue

si délicate



le plantain lancéolé(à gauche) le lotier (jaune à droite)


et le précieux orchis solitaire



l'ancholie sauvage



et pour finir petit bouquet fragile
et bien sûr les mousserons de la Saint-Georges
en rare survivance
mais suffisance pour une omelette

5 commentaires:

brigetoun a dit…

petites merveilles que ces plantes que je chérie et dont je ne retiendrai jamais les noms

tanette2 a dit…

Les voilà les fameux mousserons qui me posaient question. Est-ce que ce sont les mêmes que les rosés des prés ?

micheline a dit…

tanette,non ce ne sont pas des rosés des prés

"Mousseron désigne toutes sortes d'espèces.
Le " vrai " mousseron est le Tricholome (ou Calocybe) de la Saint-Georges" (copié sur internet)

Air fou a dit…

Oui, oui! merci pour tes jolis trésors. Quelle merveille, la nature. L'autre jour, au magasin de bois exotiques, j'étais si triste de voir d'aussi beaux bois, incroyables pour moi qui ai si peu voyagé, à la pensée qu'on pouvait être en train de détruire tout cela.

J'adore les ancolies. Bizarre que nous soyons tellement en simultanéité de saison. Mes bleues sont là.

Mousserons de la Saint-Georges et tofu, avec thym frais et sauce soya sans sel, miam! Poêlé sans gras, tout croustillant... Hmm...

xxx... Zed ¦)

Solange a dit…

J'aime beaucoup les petites fleurs des champs sans savoir leur nom et j'admire votre connaissance en champignons,moi je ne me risquerais pas.