31.5.10

Temps qu'à faire..


Accrochée tout à l’heure par un lieu commun époustouflant : le temps

Epoustouflant le bagout de ce type à la radio ce matin tout en déjeunant

Dont les miettes tournent encore dans ma tête comme résidus croustillants.

L’espace temps, le temps mathématique, le temps évènement, le temps immobile

Le temps, celui de rien et demeure hors du temps...être mort et vivant en même temps

Et les mots pour le dire aussi volatiles qu’une particule élémentaire à l’origine du temps

Qui n’ont guère évolué depuis la nuit des temps pour éclaircir le mystère.

Vibration d’oralité dans l’air comme oiseaux savent faire

Ou forme creuse inscrite dans la pierre pour y défier les ans.

Puis papyrus advenant les mots se firent traces légères

Bien après qu’en gesticulant les hommes surent parler sans rien dire.

Je prenais donc mon temps pour ne faire qu’itinéraire sur mon écran

Effacer comme il me plait la virtualité de l’instant dont il ne restera

Que poussière.
Et la rose

Qui cet hier avait signé l’éternité de la beauté éphémère.

Care pourra venir et rose papane se pavanant

We can évidemment

Même s’il n’est plus temps de savoir ce que parler veut dire.

7 commentaires:

brigetoun a dit…

moi ce matin j'ai entendu une chose, et cela va primer sur tout : Israël a osé

Air fou a dit…

Tout est mandala.

N'en restera que poussière? Non, Chacune et chacun change le monde par son existence même. Autant le changer de la manière dont tu le fais et tracer dans les âmes, ces personnalités, ces signatures qui lisent tes mots des traces qui elles, se transmettront discrètement pour le temps que durera les humains, celui qu'eux-mêmes se donnent.

Chacun, chacune n'est rien, rien que tout, en ce qu'il elle est unique, bien que peu probable, pour ainsi dire, présence inexistante.

Alors que deux extrémismes s'affrontent, soit-disant au nom d'un dieu.

Zed xxx...

Air fou a dit…

dureront

Désolée
Z

Solange a dit…

L'éternité de la beauté éphémère,aussi beau que cette rose.

Air fou a dit…

...parce que, si on va aux « racines » (disons big bang et avant...), on ne trouve rien, ou tout et rien et devant l'inconnu, le mystère, certains s'accrochent à l'idée d'UN (pas UNE) créateur, idée si pratique pour contrôler les peuples tandis qu'on les exploite allègrement. Et « lui » (ou cette force extérieure [à quoi?]) alors? Il (elle) viendrait d'où? Éloigner d'une coche la question, non merci. Je me doute bien que l'humanité risque fort d'être éteinte depuis longtemps avant que nous comprenions ce mystère (très contradictoire, hein!) alors je préfère regarder près de moi, où je ne peux fuir les responsabilités liées à mes actions et inactions. Si les ailes d'un papillon ont quelque effet...

Et après cette « poussière », d'autres étoiles?

Zed xxx...

Au gré des jours a dit…

Que d'inspiration dès le matin ! Bonjour. Je reviens après un mois de voyage. Le temps est toujours relatif mais sommes-nous capables de voir au présent ce qui se passe. Le recul nous fait percevoir le temps autrement. Etre présent au temps est donc une sage définition. Amitiés

vince a dit…

Et en plus!!! elle sent la framboise!!!!!!