31.1.10

Il fait encore frais mais le soleil revient

m'en suis avisée ce matin aux informations matinales.

trouvé quelques fleurs épanouies au jardin linguistique:

une belle démocratie toute requinquée d'être mieux participative
une toute nouvelle pour moi :  celle d'un pouvoir horizontal faisant la nique au pouvoir vertical, d'où pourrait bien  naître un pouvoir oblique
 aperçu dans un fourré celle d'un individualisme connecté..
 pour finir suis partie en évitant les routes accidentogènes
en attente de quelques radars sécurigènes

 nota bene:  en rouge les termes véritablement entendus
 sans compter les fleurs de rhétorique

8 commentaires:

brigetoun a dit…

et chaque fois, avec mon mauvais esprit, je pense Conseil de quartier ou assemblée de copropriétaire ou débat de gosses pour décider d'un emploi du temps, et je me demande en quoi la démocratie participative est foncièrement différente (un peu plus de primauté à la force peut être).
Bon mais je dois être mal lunée

Petite Boussole a dit…

Pas chez moi Micheline, il y a de la neige et il fait un froid polaire.
Comme toi j'attends le printemps avec impatience pour commencer une nouvelle année botanique.
Petite bise fraîche et mordante venue de l'Est.

micheline a dit…

brigetoun,
il faut bien rajouter des adjectifs pour regonfler une peau de baudruche.

Petite Boussole,
oui je sais...pas de pitié pour les gens de l'est!!mais les fleurs de rhétorique y poussent aussi bien qu'ailleurs ? non?
les autres ? encore quelques papillons blancs ce matin.. vite fondus..
bises chaleureuses à toi

Air fou a dit…

Si le sujet que je suis comprend bien ce bouquet d'attributs, il y a bien lieu que naisse le verbe être. Car enfin participent à la démocratie ceux qui veillent au grain et aux dépenses électorales en vue d'un profit bien mérité, pour ensuite se coucher, la panse bien rempli, au soleil qui revient, appelant les pouvoirs de l'horizontalité méditative avec rayons diagonales, c'est plus prudent vu les trous dans la couche d'ozone de ne pas y aller trop directement. Toujours en devoir, les participants dotés de gènes intuitifs demeurent branchés, surveillant Twitter et les mauvais langues, celles qui pourraient causés des accidents gênants.

Le rat dort après une dure matinée informelle et hâtive.

Quel joli texte... Ma journée grâce au pouvoir de tes mots décapants, finit avec un sourire.

Zed ¦)

Pralinette a dit…

Eh bien je préfère les fleurs du jardin de dame nature à celles du jardin linguistique !
Sais-tu qu'aujourd'hui j'ai vu la première petite primevère sur le talus en allant à mon travail ! ça m'a vraiment mis le coeur en joie !
Je t'embrasse.

micheline a dit…

pralinette,
les unes et les autres font parfois sourire....?

vince a dit…

Une démocratie participative, c'est pas ce que le Général aurait appelé "la chienlit"?
hihihihi!!!!!!!!

micheline a dit…

la chienlit du général?? on a fait mieux depuis!