27.1.10

La faim dans le monde

Quelques idées farfelues à la suite  du post indiqué par le lien ci-dessus ( cliquer sur le titre)

Rien ne sera jamais résolu tant qu'une majorité d'êtres vivants ne pourra manger à sa  faim.Dans cette lutte pour la survie il semble que le premier réflexe ait été d'accroitre les naissances  comme si la nature cherchait à compenser par le nombre,  les victimes  de la faim et de la précarité
 Aujourd'hui encore c'est encore dans la misère que les naissances sont les moins contrôlées,accroissant  de jour en jour la disparité de leur nombre avec celui des pays dits riches

 L'autre volet de la lutte pour la survie est l'attaque de l'autre, detruire le plus faible d'où razzia guerres tribales ..ou modernisées  qui régissent les lois de tout prédateur

 Mais  le problème de la faim même s'il est fondamental  et primordial ,supposé résolu , n'établira pas la paix entre les hommes car les besoins de l'humaine espèce paraissent infinis  Rien ne sera résolu tant que l'autre possèdera plus y compris l'harmonie de vivre ensemble dans une société réconciliée..( que je ne verrai pas)

.Au moment  où  la planète devient comme un espace de vases communiquant  par le fait  des technologies nouvelles rien ne sera résolu tant qu'un équilibres entre les niveaux de vie ne sera pas réalisé entre les différentes civilisations.
 Les pays riches pourront-ils exporter leurs technologies vers les plus pauvres avant d'être ravagés par le plus grand nombre des pays affamés et sous développés?ou périront-ils pour avoir  ravagé la planète afin de maintenir leur  hégémonie?

L'enjeu est-il : se suicider ou partager?? essayer de vivre encore un peu sur cette planète qui n'a sans doute que peu à faire de ces petits hommes de passage chez elle.

4 commentaires:

brigetoun a dit…

la question me semble-t-il devrait être "les pays riches voudront-ils" plutôt que "pourront-ils", et je crains que la réponse soit négative quoiqu'ils en disent

Solange a dit…

Sujet compliqué qui n'est pas prêt de se réglé malgré notre bonne volonté.

jean-claude a dit…

Les pays riches? Mais c'est nous!

Gilles a dit…

Le débat est ouvert ("tout vert" diraient certains), comme l'appétit des pauvres qui ne sont pas toujours gens d'autres pays que le nôtre !
Et si on regardait du côté de la stratégie politico-commerciale planétaire anglo-saxonne... et si on entendait ses échos chez nous...
et si on démasquait ses démarches d'infiltration !
Le battement d'ailes d'un papillon...
Merci, chère Micheline.
Amitié.
Gilles