5.4.09

petits palabres en forme de réponse aux commentaires

N'allez pas croire que je détiens la clé des songes!!....de tout un chacun comme celle des miens !!
Cette activité nocturne du cerveau m'intrigue. J’ai remarqué que mes rêves avaient presque toujours un rapport avec des événements de la veille ou des préoccupations personnelles du moment. Il semble que dans le sommeil il y a moins de censure sur notre vérité profonde et ça m’intrigue, c'est tout. Et je m'essaie parfois à un décryptage qui souvent s’est révélé exact, mais c'est un exercice comme un autre, sujet à erreur, à confusion.
On peut y penser, s'y intéresser.. pour une prise de conscience un peu plus intuitive que dans la veille quand tout de sortes de tabous obscurcissent notre jugement. Nos peurs aussi.

Je pense que tous les travaux en cours sur le cerveau finiront pour nous en apprendre un peu plus...par exemple l’ampleur des zones qui sont particulièrement activées quand nous recevons des informations ou quand nous en émettons, ce qui les fragilise ou les renforce..etc.. etc..

Quand on pense que l'on est arrivé à commander par la pensée des actions à distance..via un ordinateur!! ( chez un tétraplégique par exemple )La pensée rayonne au sens propre du mot. Nous baignons dans un réseau d'ondes cérébrales( parmi d'autres ) émises par autrui ; nous en émettons aussi .. et que le plus fort gagne!!( la force des "imperators"!! ce n'est pas seulement ce qu'ils disent mais la force de ce qu'on peut appeler leur magnétisme qui nous conditionne….Même chose pour les effets de foule.
A quand un petit filtre pour nous en protéger??et nous restituer notre autonomie de pensée??
Le sommeil tellement important jouerait-t-il un peu ce rôle?
N'auriez-vous pas remarqué que lorsque que vous regardez, ou écoutez quelque chose en compagnie de quelqu'un d'assez proche de vous, votre perception est légèrement modifiée selon ce qu’il éprouve sans rien dire?? à moins que ce soit l'inverse?

oui Cléo, Lilia, ces choses là sont beaucoup plus profondes, mais si peu scientifiques!

Pralinette, je ne sais si mes méninges ne se reposent jamais ..j'ai des sensations souvent très fortes à travers mes rêves...mais c'est par périodes, quand quelque chose me tracasse.
Sûrement, ta malléole brisée qui a brisé un projet si proche et si désiré. J’ai reçu le message comme une catastrophe, ce que tu as d'abord vécu ainsi! Non?
Et tu as reconnu dans ce que je dis de Claire et de Constant… : Valclair..un couple à problème qui me préoccupe
Et sans doute un peu de moi se trouve-t-il impliqué dans tout cela

Brigetoun,
"la réalité qui se cache!..... mais que notre ignorance doit relativiser comme tu l’as sûrement pensé.

6 commentaires:

Pralinette a dit…

Oui je comprends mieux...
Micheline, en fait tu es comme une éponge, tu absorbes tout ! Les problèmes des autres deviennent des soucis, voire des souffrances pour toi. Y remédier, grand mystère en effet...
Ce soir tu peux faire des rêves roses, mon moral va bien mieux ! La réparation de la cheville suit son bonhomme de chemin (enfin pas trop de chemin puisqu'elle ne bouge pas :)) mais le mental revient au beau fixe. Il fallait "digérer" l'évènement. Je t'embrasse.

brigetoun a dit…

n'ayant pas de rêves mon cerveau doit être vide, ou épuisé il oublie de continuer à fonctionner et dort avec moi

tanette a dit…

Mes rêves ne sont pas souvent "roses" alors je compense...avec les photos. Pour celle de ce jour, je peux te donner le mode d'emploi si tu as le logiciel : Photofiltre.

micheline a dit…

Pralinette,
comme une éponge?, comme un corps inerte qui absorbe l'eau?? se l'incorpore?
c'est sûrement un peu plus compliqué...et plus égoïste aussi .. et c'est une partie de notre moi conscient qui semble impliqué dans le souvenir des rêves,peut-être à la recherche du secret de nos motivations..

brigetoun,
sûr que non , ton esprit n'est pas vide, au contraire tout rempli d'une intense activité qui engrange l'autre grande activité de tes journées.
le souvenir des rêves me semble bien autre chose, leur absence peut aussi bien être le signe d' un accord profond avec soi-même, une sorte de tranquillité de l'âme- de ceux dont on dit qu'ils ont un heureux caractère .
ou bien tout à fait le contraire :
une censure inconsciente sur des secrets trop traumatisants enfouis au fond de la conscience.

et pardon à toutes les deux de me donner l'air d'avoir quelque chose à dire.!!je fais partie des inquiets et insatisfaits!enfin bien souvent!
et si c'était simplement une question d'hormones??

tanette,
La photo oui c'est bien une autre manière de se donner le change.
et merci pour le tuyau

Viviane a dit…

Tu n'as pas tout à fait raison quand tu dis que ce n'est pas scientifique. Si tu voyais les installations et les moyens mis en œuvre pour étudier le cerveau tu verrais que c'est scientifique et plein de bon sens.
Je ne rêve pas souvent, mais toi qui me connaît un peu, tu dois penser comme moi que c'est mieux!
Je te fais un gros bisou et je te souhaite une bonne soirée
Viviane

micheline a dit…

viviane,
quand je dis pas scientifique, je pense à ce que je cherche à décoder, moi mais pour ce qui se fait dans les laboratoires ou ailleurs, par des chercheurs c'est tout autre chose,même si la tâche est immense, chaque recherche permet d'en savoir un peu plus et me remplit d'admiration