28.5.09

Ces fleurs qui chaque année reviennent

Je redis sans me lasser vos noms que j'ai peur parfois d'oublier


FLEURS.

Des ancolies. Myosotis.
Le géranium Robert.
L’hellébore ma commère
Et le précieux orchis dans le spongieux du pré.
La mauve et son regard.
Regard mauve
Des scabieuses.

Tous ces noms ma chérie de soleil et de vent
Où marche la prairie.
La véronique bleue
Si tenue.
Et le plantain lancéolé - tu connais ?-
Qui brille de rosée dans les herbes élancées.
La carotte sauvage, ombelle raffinée.

Le lapin est absent...
Ancolie de la mélancolie.

Le delphinium compliqué
L’absence rayonnante,
Son nom pas de chez nous,
Son bleu
Son bleu cru, aigu,
Qui nous parle latin
En nos jardins gaulois.

juin 1994 (à ma petite fille)

Le DELPHINIUM aujourd'hui
d'un bleu qui a un peu pâli


5 commentaires:

brigetoun a dit…

m'a manqué une grand mère comme toi pour m'apprendre aussi joliment leur nom parce que je ne risque pas de les oublier, ne connaissant guère que le géranium de science certaine

Pralinette a dit…

Quelle chance elle a cette petite fille, et merci de nous faire profiter de la poésie.
Je t'embrasse.

Solange a dit…

J'ai manqué quelque chose, tant aimer les fleurs et avoir autant de mal à les nommer.

jean-claude a dit…

Leçon de choses poètique.

PS:[rien à voir avec les fleurs: j'ai regardé Casque d'or hier soir.]

micheline a dit…

Solange,c'est très bien que tu ne comprennes pas encore que même les choses aimées et connues, nommées tant de fois arrivent à se réfugier dans un petit coin sombre de la mémoire pour peu qu'on les y laisse dormir un peu.Au weekend dernier j'avais perdu l'ancolie.J'ai attendu un peu pour retrouver le lotier ..le silène,après avoir fait fête au désespoir du peintre, à la minette, au saint-foin,au gaillet, la véronique bleue, la scabieuse ...et encore quelques autres, ces humbles fleurs des champs que je connais depuis mon enfance .